Pour les couturières : du savon et de l’amidon !

PLUS RAPIDE, PLUS EFFICACE …

 Les 1001 astuces qui facilitent la vie quotidienne !

Une rubrique qui tente de vous aider dans vos aléas domestiques.

            Peut-être déjà connu de nos lectrices couturières, mais peut-être bon aussi à rappeler ?

Prélevez vos restes de savon très fins et laissez-les sécher. Ils seront alors idéals pour reporter vos patrons sur du tissu, marqueront aussi bien que la craie et s’élimineront sans difficulté d’un revers de main ou à la vapeur. Gratuit, efficace, anti-gaspillage… Rien que des avantages.

 

  Lorsque vous employez des tissus fins, légers, glissant donc difficiles à travailler, pensez à les vaporiser d’amidon en bombe. Cela rigidifiera la matière et vous facilitera grandement le travail pour tailler les pièces à coudre.

 

Je le redis : que les championnes de l’organisation n’hésitent pas à partager leurs trésors d’organisation en écrivant au journal. Partageons nos talents …

 

Lessive maison, simple et économique !

 

            Mélanger 20 g de copeaux de savon de Marseille pour un litre d’eau tiède et verser dans un bidon.  Diverses huiles essentielles peuvent être ajoutées, (lavande vraie ou tea tree (arbre à thé) aux vertus antifongiques et antibactériennes), ce qui parfume agréablement la lessive.

Le savon de Marseille en copeaux peut être utilisé, mais il est aussi possible de râper le cube de savon par soi-même. Privilégier le savon vert (ou olive), de meilleure qualité que le blanc (végétal). Il est possible de l’acheter par correspondance (Savonneries Marius Fabre, du Fer à Cheval, etc…).

  Personnellement, le sachet de 750 g de copeaux de savon vert acheté 14,90 € à la Savonnerie du Fer à Cheval dure environ un an et demi. Je prépare deux litres de lessives toutes les trois semaines environ et j’utilise 75-100 ml par lessive, pour une famille de six personnes dont quatre enfants en bas âge. Economiqueac et peu chronophage (temps de préparation 5 min), efficace (autant que la lessive du supermarché).

Dernier avantage : Les restes d’un cube de savon de Marseille d’usage quotidien peuvent terminer dans la lessive. Ainsi, rien n’est perdu !

 

De la part d’une de nos lectrices, avec tous nos remerciements (Mme M-C G).

Je le redis : que les championnes de l’organisation n’hésitent pas à partager leurs trésors d’organisation en écrivant au journal. Partageons nos talents …

 

Finies les multiprises rétives !

PLUS RAPIDE, PLUS EFFICACE …

 

Les 1001 astuces qui facilitent la vie quotidienne !

Une rubrique qui tente de vous aider dans vos aléas domestiques.

           Les prises, multiprises, les rallonges ou prolongateurs électriques sont faits pour nous faciliter la vie ! Néanmoins, leur sécurisation de plus en plus poussée (pour les enfants notamment) les rend parfois difficiles d’utilisation. Qui ne s’est jamais acharné à brancher une prise sur une rallonge sans y parvenir (avec un énervement grandissant…) alors que la solution est archi-simple : la douceur et le calme !

  Eh oui, il ne faut surtout pas forcer, il s’agit simplement d’enfoncer tout doucement la prise en effectuant de petits mouvements de rotation jusqu’au fameux « clac » qui aura fait céder la résistance de sécurisation. Vous allez être bien surpris de la facilité avec laquelle vous effectuerez désormais vos branchements. Je parie sur un large sourire de satisfaction !

 

Je le redis : que les championnes de l’organisation n’hésitent pas à partager leurs trésors d’organisation en écrivant au journal. Partageons nos talents …

 

Des missives trempées ?

 

           Avec la rentrée de septembre, arrive vite l’automne, et avec l’automne les pluies, plus ou moins abondantes … Votre boîte aux lettres est-elle toujours en mesure d’abriter parfaitement votre courrier ? J’ai eu plusieurs fois la mauvaise surprise de retrouver des enveloppes jonchant le sol mouillé… Impossible d’ouvrir lesdites enveloppes sans risquer d’endommager leur contenu.

Comment préserver votre courrier, comment sécher correctement vos enveloppes ?

Procédez comme pour votre linge mouillé : utiliser deux pinces à linge légères et suspendez vos enveloppes, qui resteront lisses et permettront ainsi de lire leur contenu préservé.

 

Je le redis : que les championnes de l’organisation n’hésitent pas à partager leurs trésors d’organisation en écrivant au journal. Partageons nos talents …

 

Halte… au pillage des fruits de mon jardin !

Nous aimons l’été, et nous aimons ses fruits savoureux… Nous ne sommes pas les seuls, les oiseaux s’attaquent aux fruits de nos arbres. Alors, tout en respectant ces volatiles, voici quelques trucs qui pourront les décourager :

Les effaroucheurs visuels :

Epouvantails, papiers aluminium découpés, CD suspendus où se reflétera le soleil…

Les effaroucheurs sonores :

Sacs en plastique que le vent secouera, aluminium léger et rigide (type “moule”), tiges métalliques qui tinteront, boîtes de conserve qui s’entrechoqueront …

Les effaroucheurs olfactifs :

Huile de cade (en pharmacie), boules de naphtaline en bouteilles de plastique coupées et suspendues aux branches, oignon ou ail coupé (à remplacer en cas de pluie), harengs fumés au bout d’une perche de bois (inaccessibles aux chats), bandes répulsives (à acheter dans le commerce).

Le revers de la médaille est l’effet inesthétique, et l’accoutumance rapide des oiseaux à ces subterfuges. Changez donc de ruse régulièrement…

Je le redis : que les championnes de l’organisation n’hésitent pas à partager leurs trésors d’organisation en écrivant au journal. Partageons nos talents …