La liturgie du Rosaire

« Si tu veux être ma fille, je serai ta Mère, dit un jour la Vierge à sainte Elisabeth de Hongrie ; si tu veux te confier à moi, je t’apprendrai à aimer » Et Notre-Dame de venir régulièrement s’entretenir avec elle, lui donnant en exemple ses joies et ses peines.

Oh comme nous aimerions avoir, nous aussi, cette grâce d’avoir Notre-Dame pour nous prendre par la main… Mais, mais… sommes-nous bien sûres de ne pas l’avoir à notre disposition cette main tendue ? Avons-nous déjà considéré avec attention que ce chapelet, dit le plus souvent bien machinalement, est en fait une chaîne qui nous raccroche au Ciel, une corde solidement nouée qui nous aide dans notre rude escalade !

Tous ces mystères que nous égrenons en méditant chaque étape, ne faut-il pas les considérer comme les étapes de la vie, les pages joyeuses ou même douloureuses, dont nous évoquons les souvenirs, les soirs en famille ? Continuer la lecture de « La liturgie du Rosaire »

Mon enfant ne triche pas qu’aux jeux

    Depuis quelques jours la maman d’Anne la trouvait un peu mal à l’aise…mais, depuis hier soir, elle en connait la raison car sa fille lui a avoué qu’elle avait regardé sur la copie de sa voisine pendant le devoir de Français…

Quel soulagement pour cette maman de constater que sa fille a confiance en elle et lui a livré ce qui ne va pas. Cela prouve aussi que la petite a le sentiment d’avoir mal agi, sa conscience en est troublée. Oui, voilà une bonne chose, car combien d’enfants, aujourd’hui, ne savent même pas que ce n’est pas bien de copier, que le simple fait de «regarder »sur son voisin soit mal ? Comment voulez-vous? Tout autour d’eux, ils voient les autres le faire…Comment sauraient-ils que c’est mal si personne ne le leur a dit? On aurait tendance alors à dire que ces enfants ne sont pas tout à fait fautifs de tels agissements… Attention ! Ce n’est pas parce qu’ils ignorent qu’une chose est mal… qu’ils ne font rien de mal! Continuer la lecture de « Mon enfant ne triche pas qu’aux jeux »

Lecture en famille

« Sachons nous détendre pour éviter le surmenage, mais dans le choix de nos détentes, évitons énergiquement ce qui s’oppose à notre qualité d’enfants de Dieu » Abbé P. Troadec

 Il pleut ; les enfants tournent en rond à la maison. Voici le moment tout indiqué pour une bonne heure de lecture en famille : petits et grands sont confortablement assis autour de Papa ou Maman, qui leur ont sélectionné un « morceau choisi ». C’est souvent Papa qui a  le plus de talent pour raconter les histoires, avec mimiques et bruitage requis.

Au début, mieux vaut commencer par des contes (ceux de Pourrat représentent une source quasi inépuisable) ou par de courtes nouvelles qui plaisent à tous les âges. Si vous avez décidé de prendre l’habitude de ce moment de lecture en famille à jour ou date fixes, vous pourrez vous attaquer à un bon roman d’aventure, dont on attend les rebondissements semaine après semaine, d’autant plus si le lecteur a le soin de suspendre la séance au moment le plus captivant ! N’oubliez pas de faire réagir les enfants et de tirer vous-même, une petite conclusion personnelle.

Cette distraction a l’avantage de familiariser les plus petits avec la lecture, d’augmenter leur capacité d’attention orale, d’enrichir leur vocabulaire et de les faire participer à une activité de « grands ». N’hésitez pas à solliciter les aînés pour le choix des textes en leur demandant de sélectionner eux-mêmes des passages de leurs lectures préférées. N’omettez pas, à votre tour, de vous munir de « post-it » pour repérer au cours de vos lectures, les passages que vous aimeriez partager avec vos enfants, ou qui permettraient de varier les discussions et de leur faire goûter la beauté littéraire des auteurs que vous appréciez. Quel beau moyen pour redonner à tous l’envie de lire !

 

Commençons sans retard!

Nous entendons souvent que, pour enseigner les vérités de la Foi à nos enfants,  « il faut attendre qu’ils soient en mesure de comprendre » ! Ainsi fait-on écran à la découverte de Dieu par nos petits, et retardons-nous l’éveil et l’éducation de leur Foi.

Il est vrai qu’avant sept ans, l’enfant ne fonctionne pas sur un mode de pensée rationnel : c’est bien pour cela que l’on appelle cette étape des sept ans « l’âge de raison ». Mais si l’on attend ainsi cet éveil de la raison pour commencer l’enseignement de la foi, on perd, de fait, les années les plus précieuses où l’enfant est le plus réceptif aux choses de Dieu.

Avant sept ans, en effet, son mode de pensée n’est pas rationnel, mais affectif, intuitif : il est étonnant de constater à quel point les tout-petits ont spontanément le sens des choses invisibles, du mystère : « le sens de Dieu ». Ils ont véritablement une capacité toute particulière à « capter »le divin.

Et c’est la raison profonde pour laquelle il est si important de commencer très tôt à les mettre en contact avec Dieu.

– D’abord par la prière, bien avant même qu’ils sachent parler

– Ensuite, peu à peu, par un tout premier enseignement des vérités de la Foi.

Nous comprenons donc mieux pourquoi l’Eglise a toujours insisté pour que la formation religieuse commence dès le début de la vie (L’enfant attendu dans une atmosphère de prière par une maman nourrie de l’Eucharistie, n’est-il pas lui-même participant, d’une certaine manière, de cette vie divine ?). Continuer la lecture de « Commençons sans retard! »

Le rôle des grands parents

Chères grands-mères,

C’est avec une grande joie que j’aborde cette série d’articles sur le rôle des grands- parents en général et de la grand-mère en particulier. Quoi de plus beau en effet que de faire partager l’expérience que l’on a eu la grâce de recevoir dans notre rôle d’éducatrice ! Quoi de plus enthousiasmant que de participer, à notre modeste place, à la construction de ces jeunes familles et à l’éducation de leurs jeunes enfants ! La place de la grand-mère est particulière… Elle n’est plus en première position dans l’éducation. Sa position, toute faite d’exemplarité et de discrétion lui donne pourtant une place essentielle dans la famille.

Continuer la lecture de « Le rôle des grands parents »

Quel modèle pour le père de famille

 

Quel modèle pour le père de famille ?
L’épouse est l’âme de la famille, c’est elle qui fait l’ambiance du foyer, dit-on… et le père ?
Partageons ici quelques réflexions et exemples. « Qu’ils nous aident nous, les pères, à mieux remplir notre vocation et à contribuer à notre place au bonheur de la famille, à sa sainteté ! »
Commençons par le haut…
Quel père sommes-nous ?
Quel père voulons-nous être ?

Nous connaissons cette fantaisie :
Ce que les enfants pensent de leur papa !
à 6 ans: « papa sait tout! »
à 10 ans: « papa sait beaucoup de choses! »
à 15 ans: « j’en sais autant que papa! »
à 18 ans: « décidément, papa ne sait pas grand chose! »
à 30 ans: « nous pourrions tout de même demander l’avis de papa!
à 40 ans: « papa sait quand même quelque chose! »
à 50 ans: « papa a raison! »
à 60 ans: « ah! si nous pouvions encore le demander à papa! » Continuer la lecture de « Quel modèle pour le père de famille »

Editorial

Chers parents, chers amis,

Nous vous offrons aujourd’hui une nouvelle revue, originale, fraîche et surtout encourageante pour nous, les  parents, futurs parents ou  grands-parents…

Depuis toujours nous disposons de revues techniques, économiques, de magazines de décoration, de cuisine, et même de beauté qui soutiennent nos expériences. Mais nous les parents, (dont les tâches sont pourtant si variées et pour lesquelles nous n’avons pas eu de période d’essai), nous ressentons souvent le besoin de conseils pratiques dans le domaine de l’éducation. Voici donc  notre revue familiale et éducative qui paraîtra tous les deux mois pour nous aider et nous soutenir dans notre vie de parents chrétiens sous le regard de Dieu.

Foyers Ardents, nous le serons par notre enthousiasme à suivre notre vocation et à rayonner tout autour de nous !

Cette revue veut être pour vous une amie, toujours présente. Et c’est aussi pour cela qu’une boîte aux lettres sera à votre disposition, n’hésitez pas à y glisser vos remarques, vos idées et vos questions…

Pour qu’elle soit toujours et partout accessible vous la trouverez en téléchargement gratuit sur cette page, sans abonnement; vous pourrez la télécharger 1000 fois et l’imprimer en entier ou choisir uniquement les articles sur lesquels vous voudrez réfléchir plus posément. Si vous préférez, vous pouvez aussi vous inscrire ici, afin de recevoir le lien qui vous avertira de sa parution et vous permettra de ne rien manquer.

Vous ne serez pas envahis par la publicité car notre équipe est entièrement bénévole et si nous recommandons parfois une adresse c’est uniquement un bon plan pour vous, sans aucune rémunération. Vous pourrez participer à nos frais de fonctionnement (maintenance du site) si vous le souhaitez grâce à l’onglet qui vous propose de « nous aider ».

Afin de soutenir les parents de tous les âges, vous trouverez des articles pour toute la famille : les papas et les mamans, les grands-parents mais aussi nos jeunes gens et jeunes filles bientôt à l’âge de faire les grands choix de leur vie… Je vous laisse la joie de découvrir cela par vous-même !

Venez vous promener sur le site où vous trouverez les articles qui vont, après chaque parution, rejoindre le lieu qui leur convient. Dans quelques jours vous découvrirez une jolie maison qui accueillera tous nos articles par thèmes : dans l’étagère du salon, les numéros entiers archivés ; les articles pour le foyer, près du feu du salon, le mot du Père dès la porte d’entrée ; vous pourrez ainsi les relire par thématiques tout au long de l’année…

Le Père Joseph a généreusement accepté d’être notre aumônier et nous sommes ravis de pouvoir bénéficier de sa grande expérience.

Alors piochez, lisez, relisez, demandez, offrez, faites de la publicité autour de vous, n’hésitez pas ! Notre nombreuse équipe (nous sommes une douzaine) est enthousiasmée à l’idée de pouvoir ainsi vous soutenir dans votre magnifique mission !

Nous vous souhaitons une belle et sainte année accompagnée de Foyers ardents !

Avec toute notre amitié,

Marie du Tertre

Soutenir les familles

Soutenir les familles

C’est le désir de favoriser tout ce qui peut servir les familles catholiques et de combattre tout ce qui les dessert qui est à l’origine du lancement de ce journal électronique. Ceux qui en ont eu l’idée sont des pères et mères de famille expérimentés, ayant, pour la plupart d’entre eux, éduqué de nombreux enfants. Ce sont des hommes et des femmes qui, au souci de sans cesse se référer aux principes naturels et surnaturels qui se trouvent au fondement de la cellule familiale, joignent leur riche expérience de vie familiale. Ils ne parlent pas de ce qu’ils ne connaissent pas. Ils savent la grandeur et la beauté de la fondation des cellules familiales mais ils ont également conscience des nombreuses et graves adversités auxquelles les époux chrétiens se trouvent fatalement confrontés. Ils savent que la chrétienté ne peut se passer de ces familles qui ont toujours constitué sa force et son espérance. Soucieux de ce bien commun, ils veulent proposer ce support à tous les parents chrétiens qui s’efforcent courageusement d’élever leurs enfants. Leur seule récompense sera d’avoir peut-être contribué à leur redonner confiance ou courage à travers quelques bonnes pensées ou quelques conseils dans les multiples domaines qui touchent au microcosme familial.

Comment ne pas encourager ce bel acte de foi, d’espérance et de charité ?

Nous remercions tous ceux qui se sont associés à cette belle aventure et c’est bien volontiers que nous répondons à leur demande d’en assurer l’aumônerie.

Nous implorons les bénédictions de Dieu par les mains de la Très Sainte Vierge Marie sur cette œuvre naissante et, en retour, nous leur exprimons notre volonté, en cette année du centenaire des apparitions de Fatima, de nous servir de ce vecteur pour aider à répandre la dévotion à son Cœur Douloureux et Immaculé.

Père Joseph

Premier numéro de Foyers Ardents !

Ce premier numéro est dédié à Notre-Dame, patronne et protectrice de notre revue.

En effet, en cette année 2017, où nous fêtons le centième anniversaire des apparitions de Fatima, il se devait que ce nouveau soutien des familles lui soit consacré.

Nous souhaitons que tous les membres de nos familles y trouvent des éléments pour les aider dans leur vie quotidienne mais aussi pour répondre au mieux à leur mission.

Télécharger la revue en version PDF.